Nike ne vendra plus directement sur Amazon

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Nike arrêtera de vendre ses produits directement via la plateforme Amazon. Cela dans le cadre de ses efforts contre la contrefaçon en proposant de les vendre directement aux consommateurs.

L’arrêt brutal mettra fin à un test pilote, lancé conjointement par Nike et Amazon en 2017. À l’époque, Nike avait accepté de vendre un assortiment limité de produits sur la plateforme, en échange d’un contrôle plus strict des contrefaçons et des restrictions sur les ventes non autorisées de ses produits. Cela comprenait les chaussures, vêtements et accessoires de sport Nike.

Dans l’ordre, avant 2017, Nike avait résisté à un tel accord avec Amazon, concentrant son attention sur son propre réseau de magasins et son site en ligne. La crainte, comme  pour de nombreuses marques, a toujours été que, en s’associant à Amazon, elles perdent le contrôle sur la manière dont leur image est représentée sur le site.

«Dans le cadre des efforts de Nike visant à améliorer l’expérience consommateurs via des relations plus directes et personnelles, nous avons pris la décision d’arrêter notre projet pilote actuel avec Amazon Retail», a déclaré une porte-parole de Nike  dans un communiqué en rajoutant que «Nous continuerons d’investir dans des partenariats forts et distincts pour Nike avec d’autres détaillants et plates-formes afin de servir de manière transparente nos consommateurs dans le monde entier.»
Related image
Cependant Nike a ajouté que la marque continuerait à utiliser Amazon Web Services pour gérer son site Web et ses d’applications mobiles, telle que Nike SNEAKRS.
Niveau finance, Nike a réalisé environ 30 % de son chiffre  annuel via des ventes directes aux consommateurs. Dans les détails de l’exercice clos du 31 mai 2019, les ventes directes de Nike ont totalisé plus de 11,8 milliards de dollars, alimentées notamment par une hausse de 35 % des ventes en ligne et une croissance des ventes par magasin de 6 %.
Les ventes des clients grossistes ont augmenté de 10 % au cours de la même période. Au total, le chiffre d’affaires de l’exercice 2019 de Nike s’élevait à 39,1 milliards de dollars. Foot Locker, Dick’s Sporting Goods et Nordstrom comptent parmi ses principaux partenaires grossistes. Et même si Nike investit toujours dans ce genre de relations, elle ne cesse d’investir davantage dans la création de magasins Nike et la mise à niveau de ses applications et de son site Web.
Cette décision fait suite à la nomination récente de John Donahoe, membre du conseil d’administration de Nike, en tant que prochain PDG. Qui était auparavant PDG d’ eBay et président du conseil d’administration de PayPal. Cela montre que Nike se concentre sur le commerce électronique.
Le PDG actuel, Mark Parker, a annoncé fin octobre qu’il quitterait son poste en 2020.
Entre-temps, Amazon essaie de devenir un grand nom de la mode depuis des années. Elle a lancé plusieurs de ses propres marques de vêtements, s’est associée à des influenceurs pour vanter les articles et a tenté de courtiser d’autres marques renommées pour qu’elles vendent sur son site. Parmi celles-ci figurent Calvin Klein, J. Crew et Chico’s.
Omar Saad, analyste chez Evercore ISI, a déclaré que cette décision de Nike  pousserait peut-être de nombreuses autres marques à faire pareil, en ajoutant  qu’Amazon n’était pas vraiment une destination mode.
En bourse, Les actions de Nike ont progressé de 1%  mercredi matin. Quand les actions Amazon perdaient un peu moins de 1%.
Partager.

Les commentaires sont fermés.