L’action Twitter plonge en bourse après un bug publicitaire

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’action de Twitter a perdu plus de 19 % de sa valeur ce jeudi, après avoir admis des bugs sur ses outils publicitaires ciblés.

Ce jeudi matin, Twitter a annoncé un chiffre d’affaires trimestriel de 824 millions de dollars, contre 758 millions durant la même période de l’année dernière, cependant ça reste moins que les 874 millions de dollars attendus  par les analystes.

Mais la grande surprise c’est que  Twitter a révélé avoir découvert au cours du troisième semestre des bugs qui ont affecté sa capacité à lancer des campagnes ciblées et ainsi aider les  spécialistes marketing à mesurer  l’efficacité de leurs campagnes.

Dans les détails, la direction a expliqué que le  problème était lié aux questions que Twitter pose aux nouveaux utilisateurs afin de leur diffuser des annonces pertinentes. Mais hélas, cette fonctionnalité d’annonce ne fonctionnait pas comme prévu, et Twitter a donc désactivé ce paramétrage malgré son importance stratégique dans toutes  campagnes.

Twitter a annoncé également avoir rencontré des difficultés concernant la question de partage des données avec ses partenaires de mesure d’audience afin qu’ils puissent mesurer l’efficacité des campagnes.

“Bien que nous travaillions sur des mesures correctives, il n’y en a pas encore et les effets se poursuivront au quatrième trimestre”, a déclaré le directeur financier, Ned Segal.

Les bénéfices ont également manqué aux attentes, puisque l’action Twitter affichait 17 cents de bénéfices par action, contre 21 cents un an auparavant et moins que le consensus de 20 cents.

Les défis sur la question de sa capacité de ciblage pertinent ont suscité de nouvelles questions sur les compétences d’exécution de Twitter après une longue période pendant laquelle la société semblait être en mesure de remettre son activité sur le devant de la scène en améliorant les recommandations de contenu et les innovations dans les produits  publicitaires qu’elle propose aux annonceurs.

Mais Rob Sanderson de Loop Capital, doute que cela puisse engendrer un changement significatif du sentiment à long terme vis-à-vis de Twitter. «Twitter considérera probablement le mauvais résultat comme un problème transitoire et se concentrera sur l’amélioration de la croissance du nombre d’utilisateurs », a écrit Sanderson.

145 millions d’utilisateurs quotidiens

Ces résultats décourageant publiés, illustrent les défis de Twitter, qui peine à rester compétitif face à ses principaux concurrents alors qu’il cherche en parallèle à lutter contre les contenus abusifs et les campagnes de désinformation sur son réseau.

À noter que twitter qui a changé son outil de mesure au cours du deuxième trimestre, se basant ainsi sur les usagers quotidiens « monétisables » (c’est-à-dire ceux à qui on peut diffuser des publicités) offrant ainsi aux annonceurs la possibilité de toucher plus de  145 millions d’utilisateurs quotidiens. Soit une hausse de 6 millions par rapport aux 139 millions d’utilisateurs quotidiens du trimestre précédent.

À rappeler que le point fort de Twitter reste le fait qu’il est très utilisé par les journalistes, les hommes politiques et les célébrités, mais son point faible reste la difficulté à s’imposer auprès du grand public et à rivaliser avec les applications de l’univers Facebook notamment Messenger, Instagram ou WhatsApp, mais aussi Snapchat ou TikTok.

Lors de sa conférence, Jack Dorsey, le fondateur de Twitter a affirmé que cette augmentation du nombre d’utilisateurs était « une amélioration substantielle » et que son entreprise s’efforçait d’éradiquer les contenus inappropriés. « Nous avons une base incroyablement solide sur laquelle nous pouvons nous appuyer », a-t-il affirmé. Le patron de Twitter a également assuré que les systèmes automatisés de détection de contenus déplacés s’étaient perfectionnés et que désormais, 50 % des publications illicites sont désormais supprimées « de manière proactive » sans avoir besoin d’un signalement préalable.

Partager.