La plateforme française de streaming, Qobuz, lève 10 millions d’euros

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’acteur musical qui se distingue par la qualité sonore de ses titres, a réussi à lever 10 millions d’euros auprès de Nabuboto et le Groupe Québecor.

Ainsi, ce sont les investisseurs historiques de la startup française qui ont choisi de continuer à accorder leur confiance dans la nouvelle ligne de stratégie d’expansion internationale. Rappelons que Qobuz avait déjà levé 12 millions d’euros en août 2019.

Qobuz a été lancé en 2007 par Alexandre Leforestier et Yves Riesel. L’idée est alors de proposer, une qualité studio, aux titres proposés, en HI-FI (qualité CD) et haute résolution (hi-res) (fort de quelques 60 millions de titres).

Disponible sur tous les supports, la start-up a élargi ses services dans 12 pays dont l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni,  ou encore les États-Unis depuis 2019.

Face aux géants du streaming musical, Qobuz vise la niche des clients exigeants, avec une meilleure qualité audio

Sur le marché du streaming musical, on trouve les grands du secteur, à savoir le suédois Spotify et le français Deezer, mais Qobuz, qui est basé à Pantin, en Île-de-France, continue de grandir discrètement depuis 2007, en s’appuyant sur des éléments différenciants.

En effet, Qobuz mise son offre sur la qualité sonore des titres qu’elle possède. Ces derniers sont en Hi-fi, c’est-à-dire qualité CD, ou bien en haute résolution. Qobuz a ainsi construit sa notoriété autour de critères qualitatifs audio, qui lui permettent de se différencier des géants du secteur.

Les passionnés sont servis,  puisque le son proposé est au plus proche de la qualité des studios d’enregistrement. « On atteint les limites de ce que peut distinguer l’oreille humaine » précise Georges Fornay, qui a tout récemment rejoint l’équipe Qobuz.

Cette stratégie qualitative impacte fortement le profil type des clients de la start-up. Avec un âge moyen autour de 50 ans, et les genres musicaux les plus demandés sont le jazz et le rock. Mais Qobuz compte miser sur la montée en puissance de l’électro, et sur le rajeunissement de sa clientèle.

Encore plus d’investissements en marketing et R&D pour supporter l’internationalisation

Niveau chiffres, Qobuz a communiqué avoir enregistré une croissance de 45% au cours de sa dernière année. En août 2019, la plateforme de streaming musical avait levé 12 millions d’euros. Concernant cette année, il est évident que la pandémie de Covid-19 a changé la donne en terme d’habitudes d’écoute. « Le confinement a joué sur le nombre de téléchargements de morceaux », précise Georges Fornay. « Ils ont le temps et l’argent, car les Français ont épargné en début d’année. »

Afin d’attirer des nouveaux clients, Qobuz dispose d’un catalogue de plus de 60 millions de titres, soit l’équivalent d’Amazon Music, Apple Music, ou Spotify. Concernant le coût des abonnements annuels, cela varie de 199,99€ à 299,99€ selon la qualité choisie. La plateforme a également mis quelques 300 000 critiques d’albums et 130 000 textes biographiques évoquant la carrière des artistes disponibles. « Nous sommes le seul service de ce type à proposer du téléchargement dans les offres de base, sans surcoût. Cela représente 13 années de travail pour mettre sur pied une offre taillée pour les connaisseurs », indique Georges Fornay.

Nous sommes très fiers de cette nouvelle levée de fonds

Denis Thébaud, le CEO, commentait : « Nous sommes très fiers de cette nouvelle levée de fonds auprès de nos actionnaires historiques, qui témoigne de leur confiance dans notre modèle. Cette fin d’année s’annonce riche de projets exaltants pour Qobuz. Nous sommes également très heureux de l’arrivée de Georges Fornay, Céline Gallon et d’autres professionnels expérimentés qui ont à cœur de porter les ambitions de notre marque. Nous sommes prêts à accélérer notre présence internationale ».

Partager.

Les commentaires sont fermés.