La Tesla Cybertruck atteindra 800 kilomètres d’autonomie et sera vendu à partir de 39 900 dollars

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le PDG de Tesla, Elon Musk, vient de dévoiler le premier pick-up électrique de la société, également appelé Cybertruck, lors d’un événement à Los Angeles, en Californie. Le camion sera disponible en trois versions avec respectivement 400 km, 500 km et 800 km d’autonomie. Pour un  prix qui commencera à 39 900 dollars. Le camion ne quittera pas la chaîne de montage avant la fin de l’année 2021, néanmoins vous pouvez en commander à l’avance à l’ adresse tesla.com/cybertruck .

Pendant le show,  Elon Musk a mis le camion à l’épreuve en direct afin de démontrer sa robustesse. Franz von Holzhausen, le chef du design de Tesla, a frappé à plusieurs reprises le camion avec une masse, affirmant que le camion était pratiquement imbattable à cette épreuve, passant ainsi un petit message à son rival  Ford F150.

Cependant, quand il a essayé de montrer à quel point le verre «blindé » était incassable, les choses ont un peu mal tourné. La balle en métal lancée par Holzhausen a brisé les deux vitres du camion. «Nous réglerons le problème par la suite », a réagi Musk en plaisantant.

 

Il existera trois versions du camion, à savoir :

  • Une première avec une propulsion arrière à un seul moteur offrant une autonomie de 400 km, avec une capacité de remorquage de 3400 kg et un 0 à 100 km / h en moins de 6,5 secondes, pour 39 900 $.
  • Une deuxième avec une traction intégrale à deux moteurs avec une autonomie de 500 km, une capacité de remorquage de 4500 kg et un 0 à 100 km / h en moins de 4,5 secondes, pour 49 900 $.
  • Et une troisième, avec une traction intégrale à trois moteurs pour une autonomie de 800 km, avec une capacité de remorquage de 6300 kg et un 0 à 100 km / h en moins de 2,9 secondes, pour 69 900 $.

Le camion peut accueillir au total six adultes. La carrosserie est en acier inoxydable laminé à froid, il est du coup, 30 fois plus dur que l’acier classique.  La longueur du coffre du camion est de 6,5 pieds et sa suspension peut offrir jusqu’à 40cm de garde au sol. Un écran tactile de 17 pouces se trouve au centre du tableau de bord, mais les images montrent un intérieur légèrement inachevé.

Musk a passé la plus grande partie de cette décennie à mettre en avant l’idée d’une camionnette Tesla. En 2012 , il a tweeté qu’il «aimerait faire une Tesla supertruck» avec une «suspension pneumatique dynamique». En 2013, il a même déclaré à Business Insider que l’entreprise envisageait réellement d’en fabriquer un.

Musk a continué à glisser  l’idée au  public, déclarant en avril 2017 qu’un événement révélateur se produirait dans 18 à 24 mois .

En 2018, il a déclaré que le camion avait adopté un design de « cyberpunk futuriste, Blade Runner » , et qu’il ne se souciait pas trop que les gens l’aiment ou non. Il a même ajouté que la camionnette était son projet préféré parmi lesquels travaillait Tesla.

«Les acheteurs de camionnettes dépensent beaucoup pour leurs camions »

Bien que la camionnette soit de toute évidence un projet “pour le plaisir” pour Musk, néanmoins elle pourrait  être une excellente occasion d’affaires pour Tesla. Parce que non seulement les ventes de camionnettes sont à la hausse aux États-Unis, mais ces dernières ont des prix de vente moyens élevés et leurs marges bénéficiaires aussi, sont élevées.

«Les acheteurs de camionnettes dépensent beaucoup pour leurs camions », a déclaré Tyson Jominy, vice-président du conseil en analyse de données  chez JD Power puisque les camionnettes de 50 000 $ sont très répandues aux États Unis et  les gens sont prêts à dépenser sur ce segment pour transporter leurs “jouets” ou pour soutenir un mode de vie.

Stratégiquement, Tesla a choisi ce nouveau segment de véhicules électriques à longue autonomie, car il n’y a actuellement aucune camionnette électrique grand public disponible à la vente. Mais le paysage changera bientôt lorsque les camions seront expédiés. Côté concurrence, Ford a un nouveau  F-150 tout électrique en route, General Motors a confirmé qu’il mettrait un pick-up électrique sur le marché en 2021, et la startup Rivian, désormais soutenue par Ford et Amazon, devrait lancer son pick-up électrique d’ici fin 2020.

Partager.

Les commentaires sont fermés.