Google attaqué en justice pour non respect de la navigation privée

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Utilisez-vous le navigateur Chrome de Google ? Et plus précisément, utilisez-vous le mode de navigation privée pour naviguer en privé ? Si c’est le cas, cet article va vous intéresser.

Dans les faits, les avocats ont déposé une plainte de recours collectif demandant au moins 5 milliards de dollars à l’encontre de Google accusé de collecter de façon illégale, des informations lors des sessions de navigation privées. En cas de victoire du procès, les dommages et intérêts pourraient s’élever à  5000 $ pour chaque individu qui utilise le mode navigation privée depuis le 1er juin 2016.

Que revendique la plainte de violation de la vie privée de Google ?

Cette plainte, déposée auprès du tribunal du district nord de la Californie par le cabinet d’avocats Boies Schiller Flexner, déclare que cette action intervient à cause de l’interception et la collecte illégales de Google des comportements des internautes sans leurs consentements. Bien que, ces personnes suivent expressément, les recommandations de Google, pour empêcher le suivi ou la collecte de leurs informations et communications personnelles. Dans la pratique, si vous ouvrez une session de navigation privée dans le navigateur Chrome, Google affiche un message indiquant que vous pouvez “naviguer en privé” et continue de confirmer que les autres personnes utilisant l’appareil ne peuvent pas voir votre activité de navigation.

Bien que ce message indique que les téléchargements et les signets seront enregistrés, l’historique de navigation, les cookies, les données de site et les entrées de formulaire ne le seront pas. Le procès, cependant, cherche à faire valoir que Google “suit et recueille l’historique de navigation des consommateurs” et d’autres activités sur le Web, quelles que soient les garanties que l’utilisateur prend.

Qu’est-ce que Google déclare ?

Un porte-parole de Google a déclaré que la société se défendrait fortement contre ces déclarations, qu’elle  conteste vivement. “Le mode navigation privée dans Chrome vous donne le choix de naviguer sur Internet sans enregistrer votre activité sur votre navigateur ou votre appareil”, a déclaré le porte-parole, “comme nous l’indiquons clairement chaque fois que vous ouvrez un nouvel onglet navigation privée, les sites Web peuvent être en mesure de collecter des informations sur votre activité de navigation pendant votre session” En effet, le message initial dans les fenêtres de navigation privée indique que l’activité des utilisateurs sera toujours visible pour les sites Web visités, un employeur ou une école ainsi que par le fournisseur d’accès Internet. Mais la plainte, cependant, a déclaré que Google “accomplit son suivi clandestin”, en s’appuyant sur des outils tels que Google Analytics, Google Ad Manager et le bouton de connexion Google pour les sites Web. Pour les avocats, c’est l’utilisation de ces outils de suivi, et le fait de ne pas les inclure explicitement dans le message d’accueil, qui est au cœur du problème. En continuant à collecter et à identifier les données de navigation, Google contrevient aux lois fédérales et nationales sur l’écoute électronique, qui donnent aux gens le droit de poursuivre si des communications privées sont interceptées.

L’avis d’expert en cybersécurité

Jake Moore, spécialiste de la cybersécurité chez ESET, a déclaré que “la navigation Web privée n’est pas aussi privée que vous le pensez. Les modes de navigation privée ont tendance à ne pas enregistrer de données sur l’appareil, mais ces données vont toujours à votre fournisseur d’accès Internet, et certaines données vont sur le site Web que vous visitez. Beaucoup de gens comprennent mal le terme privé et, sans lire correctement les conditions générales, certains ne se rendront pas compte qu’ils transmettent légalement un grand nombre de données personnelles. Le recours collectif proposé vise des dommages et intérêts de 5 000 $  pour chaque utilisateur qui a navigué sur Internet en mode navigation privée depuis le 1er juin 2016. Avec probablement plus d’un million d’utilisateurs, et si vous êtes l’un d’entre eux, alors, en cas de succès, le recours collectif pourrait vous rapporter 5 000 $ et coûter à Google plus de 5 milliards de dollars de dommages et intérêts. Cependant, c’est encore trop tôt pour espérer une décision favorable de la part de la justice.

Lien du document de la plainte : https://urlz.fr/cRoI 

Partager.

Les commentaires sont fermés.