Euroconsumers poursuit Apple pour iPhone ralentis

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Reuters rapporte, qu’Euroconsumers, un groupe de défense des consommateurs qui regroupe cinq organisations de défenses des consommateurs, a décidé de déposer un nouveau recours collectif contre Apple, au sujet des iPhone ralentis.

Les cinq organisations avaient déposé contre Apple une requête collective, dans un premier temps, en Belgique et en Espagne, et dans un deuxième temps, en Italie et au Portugal. Ces requêtes cherchent à réclamer auprès de la firme californienne, environ 180 millions d’euros ainsi que l’affirmation par Apple  d’avoir induit les consommateurs en erreur sur l’autonomie de la batterie de divers modèles d’iPhone 6.

Pour information, la version iOS 10.2.1 a véritablement ralenti les performances des iPhone qui avaient une batterie défectueuse. Le problème c’est qu’Apple n’a rien communiqué aux utilisateurs concernant cette anomalie et certains ont supposé que leur iPhone commençait à devenir lent à cause de l’âge. Ils ont alors, dans un réflexe normal, acheté un nouveau modèle. Sauf qu’en réalité un échange de la batterie aurait largement était suffisant afin de retrouver la pleine puissance. Sauf que personne ne pouvait le savoir.

Apple n’a rien communiqué, jusqu’au jour où des utilisateurs ont remarqué cette pratique. Apple a essuyé un mauvais coup de pub avec cette affaire du « batterygate ». Le fabricant s’est finalement excusé publiquement.

Apple dénoncé d’avoir volontairement ralentis les iPhone

« Apple a publié les mises à jour pour masquer les problèmes de batterie, sachant que cela ralentirait les téléphones », déclare Els Bruggeman qui est le responsable de la politique et de l’application de la loi chez Euroconsumers. Selon lui, les consommateurs européens « veulent simplement être traités avec le même respect que celui qui a été accordé aux consommateurs américains », ajoute le responsable. Puisque avec les Américains, le fabricant a accepté de régler un litige aux États-Unis en versant 500 millions de dollars aux clients américains. Euroconsumers souhaite un geste équivalent en Europe à hauteur de 180 millions d’euros.

25 millions déjà payés en France

À rappeler qu’en France, au mois de février, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) annoncait qu’une amende de 25 millions d’euros avait été payée par Apple pour régler cette affaire, suite à une plainte déposée par une association.

L’enquête en a déduit que « les détenteurs d’iPhone n’avaient pas été informés que les mises à jour du système d’exploitation iOS (10.2.1 et 11.2) qu’ils installaient étaient susceptibles de conduire à un ralentissement du fonctionnement de leur appareil ».

La défense d’Apple pour les iPhone ralentis

Apple se défend sur le sujet auprès du Financial Times« Notre objectif a toujours été de créer des produits que nos clients aiment, et faire en sorte que les iPhone durent le plus longtemps possible, en est une partie importante ».

Share.

Comments are closed.