Tesla : Le FBI sur ses talons

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le FBI suspecte Tesla. Le Bureau Fédéral d’Investigation l’accuse d’avoir délivré des informations incorrectes sur les capacités de production du futur Model 3.

Tesla – Model 3

C’est ce que met en avant le Wall Street Journal. Tesla a communiqué des informations erronées à ses investisseurs. Tesla a caché ses réelles capacité de production. Ces données ont été délivrées début 2017, bien avant l’officialisation du Model 3.

Ce n’est pas la première enquête sur Tesla!

Elon Musk avait placé la barre très haute, car il espérait produire 200 000 Model 3 à la fin 2017. Malgré cela, Tesla a très vite compris ce que Elon Musk appelé « l’enfer de la production », l’objectif en a été abaissé. Tesla n’a atteint son objectif qu’un an plus tard avec 5000 voitures par semaine.

En l’occurence, la société a précisé qu’elle allait coopérer avec le FBI et qu’elle a bien reçu une demande de communication volontaire de la Justice. Le porte parole de Tesla a dit : « Nous n’avons pas reçu de citation à comparaitre, de demande de témoignage ou de tout autre procédure formelle, et le ministère de la Justice n’a demandé aucun autre document à ce sujet depuis des mois ». Le porte parole affirme que Tesla est resté transparent dans la communication des chiffres de la chaîne de production.

Les autorités ont déjà eu Tesla dans leurs collimateurs.

Depuis peu la SEC, le Gendarme de la Bourse américaine, s’intéresse de très près à Elon Musk pour ses tweets maladroits et trompeurs concernant la sortie de la Bourse de Tesla. L’effet fut sévère puisqu’Elon Musk a du quitter le poste de PDG, tout en conservant celui de DG. Une amende de 20 millions de $ a été établie envers Tesla et Elon Musk.

Partager.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de