Énorme incendie dans le data-center d’OVH de Strasbourg

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Cet incendie a touché plus de 3,6 millions de sites web qui sont hébergés dans le data center strasbourgeois

Le data center d’OVHcloud situé à Strasbourg, qui est réparti en quatre zones, a été touché par un gigantesque incendie dans la nuit du 9 mars.
Au total, ce sont plus de 3,6 millions de sites web qui ont été atteints par cet incident. Incident qui fait l’objet d’une enquête.
Un incendie s’est déclaré dans la nuit du 9 au 10 mars au data center d’OVHcloud situé dans le quartier du Port du Rhin, dans l’est de Strasbourg, à côté de la frontière allemande. Au niveau des dégâts, le bâtiment SBG2 a été complètement détruit. Le feu a aussi ravagé une grande partie du bâtiment SBG1.
Pour des raisons de sécurité, l’électricité a été coupée sur l’ensemble du site, ce qui a affecté les services des autres bâtiments. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer. L’origine de l’incident n’a pas été précisé par les autorités.
“Les pompiers ont pu protéger SBG3. Pas d’impact sur SBG4 “, explique Octave Klaba. Les serveurs d’OVH hébergent une majorité des sites web en France.

PAS DE POLLUTION TOXIQUE 

Un peu avant 7 heures du matin, le 9 mars, la préfecture du Bas-Rhin a annoncé dans un communiqué que les 101 sapeurs-pompiers avaient réussi à maîtriser l’incendie. Les autorités allemandes ont également été mobilisées. Contrairement à ce qui a été affirmé dans un premier temps, le site n’est pas classé Seveso. Pour l’instant aucune pollution toxique n’a été détectée, d’après la préfecture.

“Si votre production est à Strasbourg, nous vous recommandons d’activer votre Plan de Reprise d’Activité”, a prévenu OVH dans un communiqué, précisant que “SBG1, SBG3, SBG4 ne seront pas redémarrés aujourd’hui”. Le PRA (Plan de Reprise d’Activité) désigne un ensemble de procédures, qui permet à une organisation, de prévoir les mécanismes de remise en route d’un système d’information en cas de sinistre. Cela implique entre autres choses d’avoir sauvegardé ses données et d’être en mesure de les restaurer.

DE NOMBREUX SITES INACCESSIBLES

Pour rappel, les serveurs d’OVH hébergent de nombreux sites et services Internet français. Depuis hier matin, de nombreux organismes publics et privés préviennent que leurs sites ne fonctionnent plus.

Data.gouv.fr, la plateforme de données publiques du gouvernement, a annoncé dans un tweet que son site est “actuellement injoignable (…) Nos équipes sont mobilisées pour rétablir le service au plus vite”. L’éditeur juridique “TISSOT“, TV Vendée, CCI Formations Côtes d’Armor, la Fédération des Médecins de France et d’autres se disent également touchés.

Voici donc la liste (non exhaustive) des sites touchés par l’incendie d’OVH à Strasbourg :

  • Abandonware France
  • Anti Discriminations
  • AS Saint-Priest
  • ASM Rugby
  • Candysan
  • Centre Pompidou
  • Coinhouse
  • Data.gouv.fr
  • Département des Hautes-Pyrénées
  • ENT Région Île-de-France
  • Final Fantasy Ring
  • Gamergen
  • Generation-NT
  • Le Nouveau Détective
  • Les Éditions CyPLoG
  • MAIF (certains sites uniquement)
  • Meteociel
  • Mimichat.fr
  • Piwigo
  • Profilculture
  • PureGaming.es
  • So Press
  • Tennistables.com
  • TruckersMP
  • UPR
  • US Créteil Handball
  • Ville de Colmar
  • Voisins Vigilants et Solidaires
Share.

Comments are closed.