Xiaomi : une entrée en bourse à 10 milliards de dollars

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Xiaomi, le quatrième fabricant de smartphones prévoit de capturer 10 milliards  d’euros en vue de la plus grande IPO à la bourse de Hong Kong.

 Le fabricant chinois de téléphones et de technologies Xiaomi (“Petit-riz” ou “Millet” en mandarin) a annoncé ce matin qu’il a présenté une offre publique de vente (IPO) à la bourse de Hong Kong, une opération qui sera la plus grande introduction en bourse de l’année dans le monde.

La société, basée à Pékin, et qui est le quatrième plus grand fabricant de smartphones au monde, prévoit de lever 10 milliards de dollars (8,4 milliards d’euros) avec cette introduction sur les marchés.

Avec cela, l’entreprise devrait atteindre une valeur d’environ 100 milliards de dollars (83,4 milliards d’euros) et surpasserait d’autres grandes firmes chinoises telles que Baidu et JD, devenant ainsi la troisième plus grande entreprise technologique chinoise en valeur, après les géants Tencent et Alibaba.

Selon les données publiées par la presse locale, l’IPO de Xiaomi, fondée en 2010 par l’homme d’affaires Lei Jun, -qualifié de « Steve Jobs chinois »- serait également la quatrième plus grande opération de l’histoire de la bourse de Hong Kong (la quinzième au monde) et la plus grande d’une société chinoise au cours des quatre dernières années, depuis l’introduction en bourse d’Alibaba en septembre 2014 à New York.

Hong Kong ou Chine continentale pour Xiaomi?

Au cours des derniers mois, les rumeurs d’une éventuelle introduction en bourse se sont multipliées et il a même été question d’une éventuelle double introduction en bourse, à Hong Kong et en Chine continentale. Le choix s’est finalement porté sur Hong Kong, un marché qui vient d’être réformé et qui permet aux entreprises de lister différents types d’actions. Ainsi, selon la demande de Xiaomi, sa structure d’actions comprendra des actions de catégorie A et des actions de catégorie B.

Xiaomi est passée en moins d’une décennie d’une société émergente à un géant avec des revenus de 100 milliards de yuans (environ 13,3 milliards d’euros). Ses livraisons de téléphones portables ont atteint au premier trimestre les 27 millions d’unités (7,5% du marché mondial).

Que ce soit en termes de parts de marché ou d’expédition, l’entreprise est déjà la quatrième marque à vendre le plus de téléphones dans le monde, derrière Samsung, Apple et Huawei. Aujourd’hui, Xiaomi tire 70% de ses revenus de la vente de smartphones, le reste provenant d’appareils intelligents intégrés dans leurs mobiles, tels que les téléviseurs, les drones, les appareils de réalité virtuelle ou les purificateurs d’air.

Et ce n’est plus une rumeur. Après l’Espagne, Xiaomi a décidé de s’attaquer au marché Français. La marque chinoise tiendra par ailleurs une conférence de presse le 22 mai pour préciser ses plans.

Partager.

Les commentaires sont fermés.