Facebook va lancer sa propre application de rencontres

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Facebook se lance sur le marché des rencontres amoureuses en lançant sa propre fonctionnalité de dating, a annoncé ce 1er mai 2018 son PDG Mark Zuckerberg, lors de la conférence annuelle des développeurs Facebook à San Jose, en Californie.

Sur les 2 milliards d’utilisateurs de Facebook, environ 200 millions définissent leur statut comme « célibataire ». Le réseau social veut profiter du grand nombre de données personnelles qu’elle possède sur chacun de ses membres pour les relier par affinités. Et le PDG de la multinationale de mettre en garde que l’application aidera « les gens à établir des relations authentiques et durables  et pas seulement des rencontres occasionnelles à travers le réseau […] Ce sera pour « bâtir de vraies relations à long termes et pas seulement des coups d’un soir », tout en soulignant les efforts particuliers de l’entreprise pour protéger les données de ses utilisateurs après le scandale Cambridge Analytica.

 Un profil spécial « rencontres »

Cette fonctionnalité sera intégrée directement à l’application Facebook et « totalement optionnelle ». Les utilisateurs qui le souhaitent pourront se créer un profil « de rencontre », distinct du profil de leur page Facebook. Tout comme d’autres applications de rencontres, il faudra renseigner une photo, un prénom, un âge et un court texte de présentation, et de manière facultative son emploi, sa ville et son université.

Une fois le profil créé, il sera alors recommandés aux utilisateurs des partenaires potentiellement compatibles en fonction des événements auxquels ils se rendent, ou des groupes qui les intéressent. Afin d’élargir le cercle des rencontres, les membres pourront être mis en relation avec des personnes qui ont des amis en commun avec eux, mais jamais avec leurs propres amis qui ne pourront pas voir leur profil.

À la suite de cette présentation, l’un des principaux leaders des sites de rencontre Match Group (Tinder, OKCupid, Meetic) a chuté en bourse de 22 %.

Un déploiement de nouvelles fonctionnalités

Afin d’ôter toute barrière linguistique, Facebook Messenger va désormais offrir une fonction de traduction en temps réel, utilisant les ressources de l’intelligence artificielle pour permettre à des utilisateurs s’exprimant dans des langues différentes de communiquer. Dans un premier temps, les langues qui pourront être traduites sont l’anglais et l’espagnol et d’autres seront ajoutées par la suite.

Pour parer à l’utilisation frauduleuse des données, suite aux préoccupations nées après l’affaire Cambridge Analytica, Facebook a annoncé que  parmi les nombreuses mesures de sécurité développées, figure, entre autres, la possibilité pour les utilisateurs du premier réseau social d’effacer leurs données de navigation et la réduction du volume de données que les développeurs Facebook pourront désormais glané.

Facebook n’a pas encore annoncé de date de lancement mais son arrivée est stratégique pour que le groupe continue à croître. Chris Cox, le numéro 2 de la firme a laissé entendre qu’il y aurait de nouvelles informations « dans les mois qui viennent » .Il n’a pas non plus été précisé si le service serait gratuit ou payant.

L’arrivée d’un service de rencontres « amoureuses » est un peu un retour aux sources de Facebook, dont la popularité à ses débuts était en partie liée à la possibilité de découvrir si les membres s’affichaient comme « célibataire » ou « en couple ».

Partager.

Les commentaires sont fermés.