98 personnes sont suffisantes pour coloniser une nouvelle planète

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Combien de membres d’équipage sont nécessaires pour un itinéraire de 6.300 ans? Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université de Strasbourg a annoncé que pour un vol spatial réussi vers Proxima b, l’exoplanète la plus proche du système solaire pouvant abriter la vie humaine, un équipage d’au moins 98 personnes est nécessaire.

Les passagers devraient vivre, donner naissance et mourir dans un voyage multigénérationnel de plusieurs millénaires, comme dans le film Passengers mettant en vedette Jennifer Lawrence et Chris Pratt dans lequel un groupe d’équipage se déplace dans l’espace en capsules pour survivre à un voyage de 120 ans.

Proxima est à 4,22 années-lumière de la Terre, ce qui en fait une exoplanète très attractive pour les futures missions interstellaires.

Pour calculer le nombre minimum de membres d’équipage, les scientifiques français ont effectué une simulation sur ordinateur, basée sur plusieurs principes d’ingénierie sociale. Ils ont utilisé le code HERITAGE de l’algorithme de Monte Carlo, qui est utilisé pour modéliser des processus aléatoires. La simulation a pris en compte les morts accidentelles et naturelles des participants de l’expédition, l’infertilité possible et la probabilité que les femmes tombent enceintes.

Au moins 49 hommes et 49 femmes sont nécessaires pour coloniser Proxima b. Ce nombre de membres d’équipage permettrait à la mission non seulement de survivre, mais aussi de produire une progéniture en bonne santé, en éliminant complètement l’inceste. Cependant, les scientifiques pensent qu’il est possible que la mission soit touchée par une épidémie dans les 2 500 premières années après son lancement, ce qui entraînerait la mort de nombreux membres de l’expédition.

Combien de temps durera le vol?

Les scientifiques Frédéric Marin et Camille Beluffi ont déterminé la durée de la mission en fonction des capacités de la technologie actuelle. Ainsi, les calculs ont été dérivés des caractéristiques de la sonde solaire Parker Solar Probe projetée par la NASA pour orbiter autour du soleil, dont le lancement est prévu pour cet été. On estime que la sonde solaire Parker peut atteindre une vitesse de 724 000 km / h, soit environ 0,067% de la vitesse de la lumière.

Si le vaisseau spatial du premier équipage volant vers Proxima b avait la même vitesse, il atteindrait la planète en 6.300 ans.

Actuellement, les astronomes discutent pour déterminer si Próxima b est susceptible de loger toute vie humaine. Il convient de mentionner que  Próxima Centauri, autour de laquelle l’exoplanète orbite, produit trop souvent de puissantes éruptions, de sorte que le rayonnement pourrait causer la mort d’organismes vivants sur Proxima b. Pour survivre à de tels événements spatiaux, l’exoplanète devrait avoir un champ magnétique aussi puissant que celui de la Terre et une atmosphère dense.

Partager.

Les commentaires sont fermés.